Pourquoi manger de saison ?

Quels avantages à manger de saison ?

Depuis des dizaines d’années, nous profitons toute l’année de tomates plus ou moins goûteuses, de kiwis voyageurs, de fraises en mars… Tant d’aliments dont la présence dans notre assiette devrait nous surprendre !

 

En effet, pouvoir manger des tomates en février, c’est le signe que quelque chose cloche dans notre agriculture : le respect de la saisonnalité. Et les répercussions de ce dysfonctionnement sont multiples, tant pour le consommateur que pour les producteurs et bien sûr pour l’environnement.

 

Mais alors, pourquoi privilégier le respect de la saisonnalité dans sa consommation exactement ?

 

La saisonnalité, c'est quoi ?

Cela peut paraître évident, tant on entend souvent ce terme, mais il est important de le rappeler. La saisonnalité, c’est le rythme de production naturel d’un aliment. Par exemple, la fraise se sème de janvier à mars et se récolte de mai à juillet. C’est son rythme propre, lorsqu’il n’est pas modifié par des conditions de culture particulières, comme les serres par exemple. Respecter la saisonnalité, c’est manger des aliments de saison, tout simplement !

 

Manger de saison, quels avantages pour le consommateur ?

Le consommateur a souvent entendu dire qu’il était important de manger de saison. Mais sait-il pourquoi exactement ?

 

Tout d’abord, manger de saison permet de faire travailler les agriculteurs locaux. Qui dit agriculture française et locale, dit aliments qui ne voyagent que très peu. Ils passent donc bien plus rapidement du champ à l’assiette qu’un fruit ou un légume importé.

Ainsi, respecter la saisonnalité dans son alimentation, c’est consommer des produits frais, dont la saveur est entière : mûris au soleil et récoltés à maturité, les aliments sont bien meilleurs !

Mais les aliments frais ont aussi le grand avantage de conserver la totalité de leurs nutriments. Car l’alimentation, c’est se faire plaisir et aussi répondre aux besoins de son corps.

Aussi, de par le peu de transport nécessité pour des produits français, leur coût est moindre comparé aux importations.

De plus, consommer de saison est l’occasion de varier son alimentation et de redécouvrir des légumes oubliés. Laissons tomates et aubergines à l’été, et place aux panais, aux topinambours, aux fèves, au fenouil en hiver !

Comment respecter la saisonnalité préserve l'environnement ?

Respecter la saisonnalité, c’est privilégier un mode de production respectant le rythme naturel des végétaux.

Ainsi, l’utilisation d’engrais et de produits phytosanitaires est fortement réduit. La croissance des fruits et légumes est assurée par les conditions climatiques. Car d’après une étude de l’Agence de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energieproduire une tomate en France sous serre chauffée produit 8 fois plus de gaz à effet de serre que de la produire en respectant la saisonnalité.

 

 

Comme expliqué précédemment, la consommation de fruits et légumes de saison permet de se passer de l’importation de produits et réduit ainsi notre empreinte carbone.

Et moins de transport, c’est aussi moins d’emballages protecteurs ! Cela réduit donc la quantité de déchets produite par un ménage.

Manger de saison est un geste solidaire !

Finalement, chacun à notre échelle, consommer des produits de saison permet de soutenir nos producteurs, coopératives et groupements d’agriculteurs locaux(ales). C’est contribuer à faire vivre les différentes filières agricoles françaises, et assurer une rémunération correcte aux agriculteurs de nos régions. 

En conclusion, vive la viticulture bordelaise, l’élevage de vaches laitières normand et les fruits provençaux !

 

C’est pour toutes ces raisons que chez Proxidelice, nous avons choisi de proposer des 

produits locaux et de saison à la restauration collective 

via des catalogues spécifiques au Nord et au Sud de la France.

Nos équipes vous orientent vers les produits qui répondent à vos besoins et sont produits à moins de 250km de votre lieu de consommation.

Leave a reply